Douane : simplification des procédures pour les marchandises réexportées en l’état

La douane continue de s’attaquer aux lourdeurs administratives encore nombreuses. Une circulaire récente vient, par exemple, de dispenser les transporteurs maritimes de produire une attestation de non-transfert de devises qu’ils étaient obligés de fournir en cas de réexportation de marchandises refusées par un client marocain. Les services de la douane demandaient systématiquement cette attestation, dûment délivrée par la banque du client marocain, pour prouver que la cargaison renvoyée  n’a pas fait l’objet de règlement. Vu les difficultés qu’ils avaient à obtenir un tel document, la douane et l’Office des changes ont décidé de supprimer la procédure.