Deuxième Chambre : l’opposition forme un bloc

Les cinq groupes de l’opposition ont signé, mardi 5 février, une «Charte de l’opposition» en vue de former un bloc face au gouvernement. Les groupes parlementaires du PAM, première force de l’opposition, du RNI, de l’USFP, de l’UC et le groupe syndical de la FDT ont mis en place, par la même occasion, une commission de coordination, présidée par Mohamed Dâidâa de la FDT, une autre commission d’information et de communication ainsi que d’autres commissions thématiques traitant des sujets économiques, politiques et sociaux. Concrètement, les cinq formations de l’opposition entendent coordonner leur action pendant les séances des questions orales et les questions de politique générale adressées chaque mois au chef du gouvernement. Elles envisagent également de déposer des propositions de lois communes et des amendements communs aux textes de loi examinés par la Chambre.