Des Volkswagen à  100 000 DH

Il n’a pas fallu longtemps aux constructeurs pour se positionner sur le segment du véhicule neuf bon marché, resté vacant après l’arrêt du montage des Fiat Uno, Palio et Siena sur les chaînes de la SOMACA. Ainsi, en attendant l’arrivée, en 2005, de la L90 de Dacia-Renault qui devrait coûter 70 000 DH, c’est Wolkswagen, constructeur réputé pour sa politique de prix élevés, qui place ses pions. La Centrale chérifienne automobile (CAC), concessionnaire de la marque, a profité de la tenue du salon Auto-expo (7-16 mai) pour importer deux modèles de véhicules pour particuliers, montés sur les chaînes du groupe au Brésil. En entrée de gamme, et surprise, une petite citadine dénommée «Gol» et dont le prix n’est que de 100 000 DH. Sur un segment supérieur, la CAC propose une berline break répondant au nom de «Parati» à partir de 116 500 DH seulement. On est loin des prix de la «Polo» qui commencent à 132 500 DH !
Cette tactique ingénieuse du concessionnaire marocain devrait logiquement être suivie de résultats. Première cible, les propriétaires de petits taxis qui se sont retrouvés sans alternative après la disparition de la voiture économique. Malgré l’effort de prix consenti pour les nouvelles «Palio import», Fiat n’a pas réussi à en ramener le prix au-dessous de 125 000 DH. Gageons aussi que même les automobilistes à faible budget s’y retrouveront, encouragés en cela par la réputation de fiabilité dont jouit Wolkswagen au niveau mondial. De quoi tailler des croupières aux nouveaux Kangoo, Berlingo et Partner. La course est lancée