Des passagers abandonnés à  l’aéroport Mohammed V par une compagnie charter française

Quand vous devez prendre l’avion, mieux vaut arriver plusieurs heures avant le vol.

Ce sont les consignes généralement données par les compagnies. Mais à quoi ça sert d’arriver trois heures à l’avance si l’on n’arrive même pas à embarquer ? C’est la mésaventure qu’ont vécue des passagers de la compagnie charter française Air Méditerranée, une trentaine environ, mardi dernier à l’aéroport MohammedV de Casablanca. Nos malheureux passagers qui devaient faire le Casa-Paris n’en croyaient pas leurs oreilles quand, au moment de faire le check-in à l’enregistrement, ils se sont vu refusés parce que tout simplement l’avion était déjà complet. En somme, pour le même vol, la compagnie a vendu plus de sièges que n’en contenait l’appareil. C’est le coup classique du surbooking. Mais les passagers en question ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils ont fait barrage et bloqué le desk d’enregistrement et, par la même occasion, le vol lui-même. Selon des témoins oculaires, les passagers mécontents ont tenté, pendant des heures, de trouver sur les lieux un interlocuteur représentant la compagnie mais sans résultats. Seuls des agents de l’ONDA et de la RAM, pourtant non concernés par le problème, ont pu les prendre en charge et discuter avec eux.