Des ministres aux abonnés absents

nouveau report du c.a. de l’ ads

Décidément, l’Agence de développement social (ADS) reste le parent pauvre de l’action gouvernementale. Elle devait tenir, enfin, son conseil d’administration vendredi 27 juin dernier, après une longue attente qui a duré plusieurs mois. Tout était fin prêt. Le directeur de l’ADS, Mohamed Najib Guédira avait même fait venir ses collaborateurs pour assister au conseil. Certains venaient de très loin, notamment les coordinateurs régionaux (Laâyoune, Fès…). A la mi-journée, tout ce beau monde a pris la direction de la Primature. Mais les collaborateurs de Guedira ne franchiront pas la porte de la salle de réunion pour la simple raison que le conseil a dû être annulé à la dernière minute. D’après des sources à la Primature, Driss Jettou ne pouvait tenir la réunion en l’absence de trois personnages clé du conseil: le ministre des Finances, Fathallah Oualalou, celui de l’Agriculture, Mohand Laenser et, enfin, celui de l’Emploi, Mustapha Mansouri. Les trois ministres étaient tout simplement absents. Le premier, Oualalou, n’était toujours pas rentré d’un long voyage qui l’avait mené pendant une semaine dans les pays du Golfe et en Grande-Bretagne pour le road show concernant l’emprunt obligataire. Le ministre de l’Agriculture, lui, était en mission à l’étranger, nous apprend-on auprès de son secrétariat. Quant à Mustapha Mansouri, qui est le ministre de tutelle de l’agence, il aurait été retenu à une séance de questions orales au Parlement.
Ce report, pour ne pas dire annulation puisqu’aucune date n’a été fixée, pose la question de la considération portée à cette Agence. Il est vrai que l’on peut avoir un empêchement majeur, mais trois ministres d’un seul coup c’est un peu trop. Et puis, n’aurait-on pas pu avertir les gens la veille puisque deux, au moins, de ces ministres étaient à l’étranger ?