Des James Bond pour le lycée Lyautey

Le lycée Lyautey de Casablanca cherche à  assurer à  ses élèves un maximum de sécurité. L’Association pour le respect et la protection des usagers du lycée Lyautey (Arpull) est à  la recherche d’une société pour assurer la surveillance aux portes et aux abords du lycée et la sécurité des élèves

Le lycée Lyautey de Casablanca cherche à assurer à ses élèves un maximum de sécurité. L’Association pour le respect et la protection des usagers du lycée Lyautey (Arpull) est à la recherche d’une société pour assurer la surveillance aux portes et aux abords du lycée et la sécurité des élèves, des parents et du personnel entre l’arrêt des bus scolaires et la porte de l’établissement. Dans une lettre datée du 15 juin, adressée à plusieurs entreprises spécialisées de la place, l’association a précisé ses exigences jusqu’au moindre petit détail. Un véritable cahier des charges digne des marchés publics. Ainsi, l’entreprise sélectionnée devra fournir pas moins de 12 agents de sécurité sur toute l’année pour assurer une surveillance 6 jours sur 7 entre 7h15 et 19h. En matière d’équipement, ses exigences sont sévères : en plus des uniformes, casquettes et badges d’usage, les agents devront obligatoirement porter sur eux une matraque, un sifflet, un téléphone portable, un talkie-walkie. Par ailleurs, les agents devront, outre leurs aptitudes physiques, être capables de lire et écrire le français, formés aux arts martiaux et avoir un diplôme (un vrai) de secourisme. Bref, un véritable commando de choc.

Pour les membres de l’association, Arpull, des parents d’élèves, «un tel service de sécurité est davantage à caractère dissuasif face à la recrudescence, d’année en année, de la délinquance aux abords du lycée»