Des festivals mal exploités

Depuis quatre ou cinq ans, de nombreuses villes et régions du Maroc se sont mises à  la mode des festivals. Cela ne peut être qu’une bonne chose pour faire revivre ces régions délaissées et apporter l’animation qui manque tant à  nos villes.

Depuis quatre ou cinq ans, de nombreuses villes et régions du Maroc se sont mises à la mode des festivals. Cela ne peut être qu’une bonne chose pour faire revivre ces régions délaissées et apporter l’animation qui manque tant à nos villes.
Mais il est dommage que ces festivals ne soient pas suffisamment exploités pour vendre la destination Maroc à l’étranger. Ils pourraient en effet contribuer activement à drainer les 10 millions de touristes dont le Maroc rêve. Le Festival des musiques sacrées de Fès en est la preuve. Mais il est clair que les voyagistes marocains manquent encore terriblement d’imagination et de créativité.