Des clémentines made in Morocco en Chine

18 producteurs conformes aux normes sanitaires de ce pays.

La Chine a importé en 2008 près de 87 milliards de dollars (l’équivalent de 700 milliards de DH) de produits agricoles. Il n’y a pas de doute que c’est là un marché gigantesque qui s’ouvre aux pays producteurs dont le Maroc. Et ce n’est pas pour rien que les autorités marocaines ont mis en marche l’accord signé entre les deux pays portant sur les conditions sanitaires que doivent satisfaire les producteurs d’agrumes marocains souhaitant exporter sur le marché chinois. Précisément, il s’agit de ceux dont les vergers figurent sur la liste déclarée conforme aux normes sanitaires chinoises et validées par les autorités de ce pays. Ce sont 18 exploitations de clémentine et de Maroc-Late qui ont vu ainsi les portes du marché chinois s’ouvrir à leurs exportations.

Il est difficile de trouver des données statistiques précises et récentes sur le marché des agrumes en Chine mais il est évident que le potentiel ne peut être qu’important. Selon les dernières estimations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le pays importait au début des années 2000 de 100 à 120 millions de dollars en agrumes (soit 800 millions à 1 milliard de DH). Un chiffre qui a certainement dû beaucoup évoluer étant donné que la Chine a entamé depuis quelques années, sous la pression de l’OMC notamment, l’ouverture de ses marchés. Pour rappel, le Maroc exporte encore très peu d’agrumes sur le marché chinois. Pour l’année 2009, les statistiques par produit et par pays ne sont pas encore disponibles, mais on sait qu’en 2007 le Maroc a vendu à la Chine 650 tonnes d’une valeur de 2 MDH et carrément rien en 2008. Autrement dit, dans le meilleur des cas, il a exporté en Chine le millième du volume annuel qui va essentiellement en Europe de l’ouest et en Russie.