Des bons du Trésor pour les pétroliers

Une solution pour se débarrasser des arriérés

Des bons du Trésor pour payer des arriérés?
L’Etat a déjà  utilisé la parade, on s’en souvient, en 2006, pour résorber les 11 milliards de DH qu’il devait à  la Caisse des retraites.

Le schéma avait alors bien fonctionné. A tel point que l’Administration veut de nouveau tenter le coup pour payer d’autres arriérés. Cette fois-ci, il s’agit des arriérés de la Caisse de compensation, vis-à -vis des sociétés pétrolières notamment. Le montant de ces arriérés a commencé, en effet, à  atteindre des sommets (voir article en page 14) : 5,5 milliards de DH à  la mi-avril. Et chaque année, la Caisse de compensation clôture l’exercice avec des arriérés qui, bon an mal an, avoisinent les 3,5 milliards de DH. En attendant d’entamer la vraie réforme du système de compensation, le gouvernement étudie sérieusement deux pistes.

La première consisterait à  donner aux sociétés pétrolières des bons duTrésor – à  six mois, par exemple – représentant l’équivalent de leur créance, qu’elles pourraient donc revendre librement sur le marché. Deuxième option envisagée : permettre à  la Caisse de compensation de lever sur le marché un emprunt obligataire pour la totalité du montant des arriérés.

Deux solutions manifestement novatrices. Encore faut-il que le Premier ministre se prononce. Le dossier est sur son bureau depuis quelques jours, mais, à  l’heure du dialogue social, c’est plus la grogne populaire que celle des chefs d’entreprises qui lui donne des insomnies. Patience donc…