Des Allemands prospectent pour une raffinerie à  El Jadida

La filière sucrière semble attiser ces derniers temps les convoitises et pourrait vivre dans les semaines à  venir au rythme de nouvelles opérations.

La filière sucrière semble attiser ces derniers temps les convoitises et pourrait vivre dans les semaines à venir au rythme de nouvelles opérations. Le saoudien Savola et le groupe Chaâbi qui ont présenté il y a deux semaines leur projet de raffinerie de sucre à Tanger pour un investissement d’un milliard de DH, d’une capacité de 600 000 tonnes par an, semblent ne pas être les seuls à s’intéresser au secteur. Selon des sources bien informées, un autre opérateur d’origine allemande souhaite en effet venir s’installer et intégrer le marché du raffinage du sucre. Selon les premières informations, le choix du site est déjà fixé. Les porteurs du projet ont jeté leur dévolu sur la région d’El Jadida. Ce choix n’est pas fortuit puisque cette région connaît une concentration d’agriculteurs de canne et de betterave à sucre. L’usine, si elle vient à voir le jour, serait donc dans le même rayon que celle de l’Ona, basée à l’entrée de Sidi Bennour.

Du côté de la Cosumar, le management n’est apparemment pas au courant de ce projet. «Nous n’avons pas eu écho de cette information», précise un membre de la direction générale, contacté par La Vie éco. Ce qui ne l’empêche pas de considérer, dans l’éventualité d’une concrétisation de ce projet, que le marché local ne pourrait pas supporter un troisième opérateur. Quant à l’export, il souligne que celui-ci présente des contraintes de compétitivité de taille.