Démission collective au Parti travailliste

Que se passe-t-il donc au Parti travailliste ? Mercredi dernier, la formation de Abdelkrim Benatiq découvrait la démission de dix des 31 membres de son bureau politique, sans raison officielle.

Que se passe-t-il donc au Parti travailliste ? Mercredi dernier, la formation de Abdelkrim Benatiq découvrait la démission de dix des 31 membres de son bureau politique, sans raison officielle. Selon les premiers indices, le problème aurait été causé par des divergences quant à l’usage des fonds reversés par l’Etat au parti au lendemain des dernières législatives, les uns souhaitant leur redistribution aux candidats, les autres leur utilisation pour le fonctionnement du parti. Contactée, la direction du parti se montre peu affectée, de tels départs étant prévisibles tant que le parti n’a pas encore connu de véritable débat de fond. Elle en profite aussi pour annoncer le premier congrès du parti pour fin 2008.