Déficit de 16 000 médecins et infirmiers

Plus de 7 000 médecins et 9 000 infirmiers ! C’est aujourd’hui le déficit des hôpitaux et autres établissements de santé publics qu’il faudra résorber le plus tôt possible. Pas de solution miracle, il faut en former plus et rapidement. La capacité des facultés de médecine étant limitée, le ministère réfléchit aujourd’hui à confier au privé la formation de médecins, comme c’est actuellement le cas pour les infirmiers et autres auxiliaires de santé.

Il faudra une sacrée dose de courage politique pour passer à l’acte. L’on se rappelle le tollé qu’avait soulevé l’idée de faire venir des médecins d’autres pays comme le Sénégal ou encore la Chine, ce qui avait obligé les autorités à surseoir à la solution.