Dakhla/Aousserd : Lancement d’une campagne de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus

Cette action est initiée par la Fondation Phosboucraa, en collaboration avec le ministère de la Santé, la Direction régionale de la Santé Ed-Dakhla Oued Eddahab, l’Association marocaine pour la santé publique et environnementale (AMSPEV) et la Fondation Lalla Salma.

Après Laayoune et Boujdour en juin 2018, c’est au tour des provinces de Oued Eddahab et d’Aousserd d’accueillir du 24 septembre au 3 octobre la campagne de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus chez la femme initiée par La Fondation Phosboucraa.

Cette Fondation mobilise, en collaboration avec le ministère de la Santé, la Direction régionale de la Santé Ed-Dakhla Oued Eddahab, l’Association marocaine pour la santé publique et environnementale (AMSPEV) et la Fondation Lalla Salma, une équipe médicale hautement spécialisée afin de dépister 3.000 femmes à Dakhla et Aousserd.

Les patientes sont accueillies, sensibilisées, écoutées et ensuite orientées vers les centres d’oncologie les plus proches. Objectif : dépister 2.050 femmes âgées de 40 à 69 ans pour le cancer du sein et 1.370 femmes âgées de 30 à 49 ans pour le cancer du col utérin.

Cette action de proximité va de pair avec un programme de développement des compétences des équipes médicales locales.

Ainsi et à l’instar de l’étape de Laayoune et Boujdour, la campagne de dépistage a débuté avec la formation de 25 prestataires de soins à la pratique de l’IVA et de la colposcopie. Les deux jours de formation ont été animés par des spécialistes, et se sont déroulés les 24 et 25 septembre 2018 au Centre Hospitalier Régional Hassan II de Dakhla.

En plus des journées de formation, l’étape Dakhla Aousserd prévoit le lancement d’une étude de recherche pour déterminer l’infection responsable du cancer utérin dans les régions du Sud. Cette étude, première de son genre dans la région, va contribuer à déterminer les génotypes circulants de l’HPV (papillomavirus humain) les plus fréquents chez une population représentative des femmes des différentes régions du royaume.

La population cible étant les femmes consentantes âgées de 25 à 65 ans participantes à la campagne de la province de Dakhla.