Crédit Fogarim : on pourra rembourser jusqu’à  70 ans !

Le comité de suivi du Fogarim (Fonds de garantie des revenus irréguliers et modestes) s’est tenu lundi 13 novembre à Rabat pour faire le point sur les avancées de ce fonds. Le souci principal des différents acteurs (ministère de l’habitat, Finances, CCG, GPBM et promoteurs immobiliers) est aujourd’hui de trouver les mécanismes nécessaires pour pérenniser ce fonds qui, jusqu’au 14 novembre, a bénéficié à 11 300 prêts pour une valeur de 1,2 milliard de DH. Plusieurs propositions sont en compétition. Celle qui semble avoir les faveurs des membres du comité porte sur l’instauration d’une prime actuarielle, en majoration du concours bancaire, qui serait supportée par le bénéficiaire. Elle ne devrait cependant pas dépasser 2 000 DH.

D’autres mesures ont par ailleurs été adoptées pour renforcer l’attractivité du Fogarim. L’âge limite de remboursement du crédit a été rallongé à 70 ans de même que la notion de multipropriété (plusieurs personnes associées dans le crédit d’acquisition de la même maison) a été acceptée. En outre, les bénéficiaires de cette garantie étatique peuvent désormais faire valoir la caution d’une tierce personne. Enfin, il a été décidé d’activer davantage les dossiers concernant la construction de logements. Actuellement, sur les 11 300 prêts accordés, seuls 233 concernent la construction contre près de 10 900 pour des acquisitions de logements. Il est à signaler que l’axe Casablanca-Rabat monopolise près de 80 % des prêts accordés (la capitale économique mobilisant à elle seule plus de 60 % des dossiers). Du côté des institutions bancaires, le CIH demeure de loin la banque ayant accordé le plus de prêts avec plus de 6 000 dossiers.