Couverture santé : Allianz lance son produit « Chifaa »

Allianz Maroc, filiale du leader mondial en assurance, se lance dans la santé individuelle et met sur le marché son offre « Allianz Chifaa ».

Ce produit ce veut adapté aux besoins des Marocains, quelles que soient leurs conditions ou leur niveau de revenu. Jorg Weber, directeur général d’Allianz Maroc qui en a fait l’annonce à l’occasion d’un point de presse organisé à Casablanca le 24 octobre courant, a expliqué que « le soucis d’Allianz est de proposer un produit qui soit à la fois abordable et fiable. Notre ambition est la même partout où nous sommes présent : être au plus près de nos clients pour ce qui est de leur couverture maladie, qu’ils soient particuliers ou travailleurs indépendants ». Ainsi, « Allianz Chifaa » se décline en 3 tranches, la première étant estimée à moins de 2 dirhams par jour de cotisations pour une assurance maladie ou hospitalisation plafonnée à 50.000 dirhams et 10.000 dirhams de soins ambulatoires par personne et par an. Les deux autres tranches proposent des couvertures plus étendues pour les personnes désirant une formule plus « classique ». Aussi, Jorg Weber a indiqué que toute personne âgée de moins de 60 ans peut souscrire à ce produit et rester couverte jusqu’à l’âge de 70 ans, conjoints et enfants compris. En revanche, ce dernier a été interpellé par des courtiers et intermédiaires d’assurance qui estiment trouver du mal à placer ledit produit dans leurs offres, étant donné que : 1) il s’aligne trop sur les offres déjà en cours depuis des années sans apporter de nouveauté particulière et 2) le contrat est automatiquement suspendu une fois la barre des 70 ans dépassée, même si l’assuré a étendu la couverture à sa famille. Deux points noirs qui constituent, pour les courtiers, une difficulté insurmontable pour eux, et à laquelle ils n’ont pas trouvé de réponse même au terme des programmes de formation tenus par Allianz, censés les initier aux particularités de ce produit. Ceci étant, l’on notera l’effort fourni au profit des tranches à revenu réduit, qui ont désormais la possibilité de s’assurer à minima pour un budget à leur porté.