Cortège de prétendants pour la Comanav

Agenda chargé pour le management de la Comanav. A partir de jeudi 8 mars, le président, Taoufik Ibrahimi, et ses collaborateurs devront recevoir tour à tour les représentants des groupements intéressés par le rachat de la compagnie. C’est ce qu’on appelle dans le jargon des privatisations le «management presentation» et ces rencontres ont pour but de permettre aux prétendants de mieux connaître l’entreprise, son management, son activité, ses chiffres…La tâche ne sera pas de tout repos pour les cadres de la Comanav : ils devront faire le même show quinze fois de suite soit autant de fois que le nombre de groupements soumissionnaires.

Beau retournement de situation donc pour la Comanav, qu’on disait pourtant au bord de la faillite il y a quelques années. Parmi les quinze groupement intéressés, on trouve ainsi de grands noms mondiaux du transport maritime notamment quatre français, CMA-CGM, Boloré, Louis Dreyfus et Veolia Transport, deux groupements italiens, Delta S.P.A. et Grandi Navi Veloci, le danois Maersk, l’espagnol Balearia et le suisse MSC. Sur la liste figurent également des marocains comme Comarit et IMTC ainsi que des opérateurs arabes comme le saoudien Saudi Maritime Co. For navigation ou encore l’émirati Doubaï Port et même des asiatiques avec la présence du port autonome de Singapour. Une belle bataille en vue.