Contrôle portuaire : plus de souplesse pour éviter le chaos

Le blocage au niveau des enceintes portuaires du pays depuis le 20 mai connaît des rebondissements. Selon des sources très proches du dossier, depuis quelques jours, l’Administration des douanes n’exige plus de contrôle pour les détergents au stade de matière première.

Le blocage au niveau des enceintes portuaires du pays depuis le 20 mai connaît des rebondissements. Selon des sources très proches du dossier, depuis quelques jours, l’Administration des douanes n’exige plus de contrôle pour les détergents au stade de matière première. Les détergents produits finis et semi-finis et les produits d’hygiène d’origine non végétale ayant subi beaucoup de transformations peinent toujours à être pris en charge par l’une des autorités de contrôle exerçant aux ports.

Mais le ministère de la santé a pris en charge définitivement le contrôle du reste des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle. Bien que les perturbations sont toujours de mise, ces dispositions ont fluidifié significativement le traitement des dossiers en attendant l’issue finale réservée à ce dossier de la part du département de Abdelkader Amara.