Contribution des salariés au fonds de solidarité : les députés toujours contre

Les députés de la première Chambre, qui discutent actuellement le projet de Loi de finances en commission des finances et du développement, se disent toujours fermement décidés à recaler la mesure concernant la contribution des salariés au fonds de cohésion sociale, à tout le moins à la remanier substantiellement. Et le spectre de l’opposition est assez large, puisque, outre l’USFP, le RNI et le PAM, on y trouve même des membres du PJD.

Abdelali Doumou de l’USFP reproche au gouvernement de «rechercher la facilité en s’attaquant aux salariés, alors qu’il aurait dû et qu’il devrait encore piocher dans les dépenses fiscales et les revenus des professionnels». Rappelons que les dépenses fiscales recensées s’élèvent à 36 milliards de DH et que très peu des assujettis à l’IR professionnel s’acquittent de leurs obligations.