Contrebande de cigarettes : un business de 2 milliards de DH

Dans la foulée des discussions au sujet du rachat des 20% restants du capital de la Régie des tabacs, Altadis a soulevé, entre autres questions, celle, importante, de la contrebande, en demandant aux autorités marocaines de faire un effort. Et pour cause, selon les estimations de la régie, les cigarettes importées au Maroc en contrebande (essentiellement d’Algérie et de Mauritanie) représentent près de 20% du marché global, soit environ 2 milliards de DH par an qu’Altadis considère, à juste titre, comme un manque à gagner.