Conserve de sardine à Â… Settat !

De la conserve de poisson dans une ville non côtière? C’est possible. Selon Philipe Imhoos, directeur de la société Silver Food, celle-ci compte lancer bientôt une unité de conserve de poisson à Settat. L’unité, dont le coût de réalisation avoisinera les 200 MDH, sera installée à Had Soualem. M. Imhoos motive le choix de ce site par sa proximité du port de Casablanca, des fournisseurs d’intrants (huile, emballage) et par la disponibilité de la main-d’œuvre requise pour ce projet. Ce dernier devra selon son promoteur offrir 300 emplois.
Plusieurs variétés de poissons, thon, sardine et maquereau, y seront traitées, mais l’essentiel de la production portera sur la conserve de sardine qui sera exportée à 90% sur les marchés européen et américain. La capacité de traitement sera de 150 tonnes par jour.
Les premières caisses de conserves sortiront de l’usine en juin 2006. Restera un problème de taille : l’approvisionnement en poisson. Aujourd’hui, l’essentiel des débarquements, de la sardine notamment, se fait dans les ports du Sud et leur régularité n’est pas garantie. Le directeur de Silver Food, qui compte une trentaine d’années d’expérience dans le secteur (il dirigeait la société de conserve CMC à Safi avant qu’elle ne soit cédée), demeure confiant. L’éloignement des sites d’approvisionnement a d’ailleurs été pris en compte dans le cadre de l’étude de faisabilité. Il doit certainement avoir une petite idée derrière la tête !