Conseil euro-méditerranéen d’arbitrage en création

Leprojet lui tenait à cœur depuis des années. Il a fini par le réaliser. Hassan Alami, ancien membre du bureau de la CGEM, longtemps président de la commission juridique, est sur le point de créer le Conseil euro-méditerranéen d’arbitrage (CEMA), une structure d’arbitrage dans les conflits commerciaux.

Selon Hassan Alami, «le Conseil est indépendant, certes, mais sera adossé à la CGEM» et élira même domicile dans les locaux de cette dernière, du moins dans un premier temps. La notion d’indépendance, pour M. Alami, est importante car l’arbitrage doit présenter toutes les garanties de neutralité et d’objectivité.

Originalité: les commission d’arbitrage ne seront pas formées de juristes uniquement mais également et surtout de chefs d’entreprises. Ces membres seront connus lundi 16 juin. L’autre originalité est que le conseil entend proposer des prestations d’arbitrage à des prix abordables «pour toucher surtout les PME», explique M. Alami.

La nuance mérite d’être relevée car d’aucuns se demandent si le CEMA ne risque pas de concurrencer l’autre structure d’arbitrage créée par la Chambre de commerce international (CCI). «Pas du tout», répond M. Alami en expliquant que la CCI est plutôt orientée vers les grandes entreprises et les multinationales. «Nous sommes complémentaires, pas concurrents», rassure-t-il .