Collecte d’ordures : Marrakech divisée en deux zones

La concession de la collecte des ordures de Marrakech ne sera pas accordée en un seul lot. C’est la solution vers laquelle les autorités de la ville semblent s’orienter. Suite à l’appel d’offres lancé il y a quelques mois, deux des offres présentées arrivent en tête, celle de Segedema, jugée meilleure techniquement, et celle de TecMed, financièrement la plus intéressante avec 89 MDH contre 117 MDH pour la première offre. La solution préconisée serait le partage de la ville en deux zones, la médina, qui serait accordée au français, et la nouvelle ville-Guéliz accordée à l’opérateur espagnol.