Climat : le prétexte

Le spectre de la sécheresse revient et avec celui de la récession économique. Preuve que l’économie ne s’est pas encore émancipée de l’agricole et donc de l’aléa climatique. Le Maroc est l’un des rares pays où la pluie pèse lourd sur la croissance et surtout sur le psychologique. Le paradoxe est que le Maroc n’est pas vraiment un pays à vocation agricole puisque notre agriculture n’est pas performante. Nous devons cesser de justifier notre incapacité à être performants par le climat.

Houria Zeryouh