Clash entre Latéfa Jbabdi et Driss Lachgar

elle démissionne du bp de l’usfp puis se ravise

Les préparatifs du VIIIe congrès de l’USFP qui doit se tenir à la mi-juin ne se déroulent pas dans le calme. En cause, le nouveau mode de désignation des congressistes qui a créé des tensions. Dernier événement en date, la prise de bec entre Latéfa Jbabdi, ex-PSD, et Driss Lachgar, lors de la réunion du bureau politique du mardi 20 mai, qui a poussé la députée de Rabat à claquer la porte de l’exécutif du parti.

Survenue en plein débat sur des aspects techniques du congrès, l’escalade verbale entre les deux cadres a pris un tournant inattendu lorsque M. Lachgar, dans un accès de colère, a balayé d’un revers de main les bouteilles et les verres d’eau qui se trouvaient sur la table en face de lui. Objet de la dispute : 75 sièges de congressistes que le bureau politique du parti de la rose doit encore distribuer.

Latéfa Jbabdi a en effet fortement insisté pour que les principaux bénéficiaires en soient ses collègues du PSD dont elle était elle-même membre avant de rejoindre l’USFP. Ces derniers sont en effet sous-représentés au congrès du fait que les sections régionales de l’USFP n’étaient pas obligées d’inclure des militants de l’ancien parti dans leur liste. Mme Jbabdi a donc expliqué que ces derniers auraient bien besoin d’un coup de pouce.

Une thèse qui n’était apparemment pas du goût de Driss Lachgar.
La démission de Latéfa Jbabdi n’aura cependant pas duré longtemps. Sur insistance du conseil national des femmes ittihadies réunies samedi 24 mai, Latéfa Jbabdi a accepté de revenir siéger au BP mais les concernés ne sont pas près de se serrer la main de sitôt.