CIH : la dernière ligne droite

Tout porte à croire que c’est la dernière ligne droite pour le CIH. En plus d’un conseil d’administration prévu ce vendredi 11 juin, les réunions se multiplient entre toutes les parties au dossier, à savoir Bank Al Maghrib (BAM), le ministère des Finances et les actionnaires de référence. La dernière en date s’est tenue mardi 8 juin pour faire le point sur le schéma à retenir pour le sauvetage définitif du CIH.
Selon des sources proches du dossier, les parties convergent désormais vers une solution qui ferait intervenir et l’Etat et les actionnaires de référence, notamment la CDG. Cette dernière, dit-on, serait prête à prendre le CIH, à condition, toujours, qu’il soit délesté de son portefeuille de créances en souffrance. Pour ce faire, en plus de l’idée d’une structure de défaisance, déjà évoquée, une autre solution est aujourd’hui envisageable. Elle consisterait à céder le portefeuille défectueux à une société de recouvrement, en contrepartie d’une commission. La piste de la défaisance, quant à elle, semble poser des difficultés d’ordre juridique. Les parties prenantes au dossier ne sont, effectivement, pas d’accord sur le statut juridique de cette structure. Les uns pensent qu’elle devrait être une structure ad hoc, juridiquement indépendante de la banque, alors que d’autres penchent plutôt pour l’idée d’une filiale du CIH, ce qui ne risque pas d’encourager les futurs repreneurs.
D’un autre côté, l’Etat devra, pour sa part, passer à la caisse pour contribuer à l’effort collectif, d’autant plus qu’un certain nombre de projets touristiques financés par le CIH étaient adossés à une garantie de l’Etat. Ce dernier devra donc faire en sorte que la garantie soit réalisée, autrement dit le Trésor sera appelé à injecter de l’argent frais. Et pour boucler la boucle, Bank Al Maghrib devra se désengager du tour de table du CIH, conformément à la réglementation, pour laisser place aux actionnaires intéressés. Le tout, explique-t-on à BAM, sera prêt pour fin juin ou, au plus tard, début juillet