Cherche terrain de 15 ha à  Nouaceur…

Commerce.

Le foncier ! Eternel problème qui freine les investissements. Même les gros projets de l’Etat en souffrent et particulièrement quand il s’agit d’une ville comme Casablanca où les terrains sont de plus en plus rares. Ce n’est pas le ministre de l’industrie et du commerce, Ahmed Chami, qui dira le contraire. Il s’est résigné à retarder un des gros projets du plan Rawaj, destiné à développer le commerce intérieur. Ce dernier prévoit, entre autres volets, le développement, dans les périphéries des grandes villes, de nouvelles zones d’activités commerciales (ZAC). L’idée était de réaliser des pôles regroupant le shopping, les loisirs et la restauration dédiés surtout aux ménages de la classe moyenne. En février 2009, le ministère avait alors annoncé le lancement d’une première zone à Nouaceur, à 30 kilomètres de Casablanca.

A l’époque, une parcelle de 15 hectares avait déjà été identifiée pour abriter le projet et la nouvelle zone devait être opérationnelle en 2011. Mais, finalement, le ministère a dû surseoir au projet. Les études de faisabilité ont démontré que le terrain en question, propriété de la wilaya de Casablanca, n’est pas le site idéal à cause, entre autres, de problèmes d’accessibilité et de connexion avec les grands axes routiers. Depuis, le ministère cherche en vain mais n’arrive pas à trouver…