C’est le printemps des conventions d’entreprise

Pour les entreprises privées, c’est décidément le printemps des conventions. Depuis quelques années, nombre d’entre elles ont adopté la tradition de la convention annuelle des cadres. En ce début d’avril, c’est la filiale de BMCE, Salafin, qui a invité ses salariés à Marrakech pour un week-end studieux. Début mai, deux grandes entreprises annoncent leur convention des cadres. La première, très attendue, est celle de la future banque Attijari-Wafa (BCM-Wafabank). Le président, Khalid Oudghiri, aura du pain sur la planche pour amener les cadres des deux entités à partager désormais une même vision. Il y aura, à coup sûr, des questions à débattre, surtout du côté des salariés de l’ex-maison Wafabank.
L’autre grande entreprise qui s’apprête à organiser sa convention est la Lydec. Le directeur général, Guy Canavy, a donné rendez-vous à 1 300 cadres et collaborateurs samedi 8 mai pour la grand-messe qui devrait se dérouler à Casablanca. Là aussi, la rencontre de cette année avec l’encadrement revêt, pour le management de la Lydec, un caractère particulier, pour la simple raison que, depuis quelques mois, le gestionnaire délégué est sur plusieurs fronts, en plus de ses métiers d’origine. En effet, la Lydec a hérité de l’éclairage public et, de manière indirecte, par le biais de sa maison-mère Suez, se trouve connectée à la gestion du ramassage des ordures. Tout comme son confrère de BCM-Wafabank, le patron de Lydec devra préparer des réponses pour le 8 mai