Centrale électrique de Safi : encore un reportÂ…et Jorf Lasfar V et VI en négociation entre l’ONE et Taqa

L’Office national de l’électricité vient de faire savoir qu’il prolonge, jusqu’au 30 juin, le délai donné aux 15 groupements préqualifiés pour la réalisation de la future centrale électrique de Safi.

L’Office national de l’électricité vient de faire savoir qu’il prolonge, jusqu’au 30 juin, le délai donné aux 15 groupements préqualifiés pour la réalisation de la future centrale électrique de Safi. Les prétendants devaient initialement remettre leurs offres à la fin de mars. Selon les observateurs, la prolongation du délai est due probablement au retard que connaît l’autre projet, celui du nouveau port qui devrait servir à approvisionner la centrale en combustible et les unités industrielles de l’OCP. L’emplacement de ce nouveau port n’est toujours pas arrêté, sachant que de lui dépendra également l’emplacement définitif de la centrale.
Les tranches V et VI de la centrale de Jorf Lasfar (JLEC) font l’objet d’une attention particulière de la part des responsables de l’ONE. Ces derniers ont, en effet, ouvert des discussions avec l’émirati Taqa, propriétaire aujourd’hui de 100% du capital de JLEC qui exploite les quatre premières tranches, au sujet de l’exploitation des deux nouvelles tranches en projet.