Business : du beau monde à  Séville

Il y a trois mois, deux chercheurs marocains, dont Driss Guerraoui, conseiller à la primature, avaient rendu public un sondage d’opinion sur l’image du Maroc en Espagne. Aujourd’hui, c’est au tour des patrons ibériques de parler de leur expérience au Maroc. Lors d’une rencontre entre patrons espagnols et marocains, organisée jeudi 17 novembre à Séville, ils étaient nombreux à venir témoigner de leur vécu dans notre pays. Parmi eux, des patrons de grosses entreprises espagnoles déjà implantées comme Telefonica (Méditel), Fadesa (Saïdia), Altadis (Régie des tabacs) mais aussi d’entreprises désirant s’implanter, comme Repsol. Cette dernièreest en discussion depuis le début avec le gouvernement marocain au sujet de son projet de raffinerie à Jorf Lasfar.
La rencontre, à l’initiative des patrons des deux pays, n’avait pas uniquement une coloration «business» puisque des personnalités d’autres horizons ont été associées aux discussions. Parmi les personnes présentes, on citera notamment Saâd Kettani, un homme d’affaires qui connaît parfaitement l’Espagne et qui est en même temps le commissaire général de l’année du Maroc en Espagne prévue en 2006. Etaient également du voyage, côté marocain, André Azoulay, Salah Eddine Mezouar, Driss Benhima (Agence du Nord) et Noureddine Omary (PDG de la BCP). Pour finir, ce sont les deux premiers ministres, José Luis Zapatero et Driss Jettou, qui devaient présider la cérémonie de clôture