BNDE : les mauvais payeurs sont aussi de mauvaise foi

Dans un communiqué daté du 16 juillet, la BNDE a dénoncé les accusations «d’escroquerie» et de «triche» émanant des dirigeants de la société 2k Teint. Cette dernière avait obtenu, en 1994 et 1995, d’importants crédits d’investissement auprès de la BNDE qu’elle accuse aujourd’hui d’irrégularités dans la gestion des lignes de crédit de la BEI (Banque européenne d’investissement).
Selon des sources à la BNDE, l’entreprise en question serait aujourd’hui débitrice envers la banque d’un montant de 68 millions de DH.