BMCE/CIC, un renforcement qui traîne

Annoncée comme imminente il y a quatre mois, l’opération de renforcement du français Crédit Mutuel dans le capital de la BMCE tarde à se concrétiser. Le groupe mutualiste français devait apporter plus d’un milliard de DH en argent frais et hisser au passage son niveau de détention de 19,9% à 25%. Or, après plusieurs mois de négociations, l’actionnaire français tarde à casser sa tirelire pour une opération qui ne change pas fondamentalement sa position d’actionnaire minoritaire.
Il semblerait ainsi que les discussions s’éternisent sur le prix de la transaction, sachant que le cours boursier de BMCE Bank est surévalué avec un PER jugé trop élevé.