BMAO : des bénéfices après 10 ans de pertes

Ceux qui en 2003 disaient que la reprise de la BMAO par le Crédit agricole risquait d’être une mauvaise affaire sont obligés de revoir leur jugement. Les résultats que devrait dégager la BMAO pour l’année 2004 en sont la meilleure preuve.
Selon des sources bien informées, la banque réalisera, pour l’année en cours, un résultat net bénéficiaire compris entre 40 et 50 MDH. Les performances très encourageantes de la banque au premier semestre semblent avoir donné de l’appétit à la nouvelle équipe dirigeante qui met les bouchées doubles pour atteindre les 100 MDH de profit. Quel que soit le chiffre, c’est la première fois depuis plus de dix ans que la BMAO renouera avec les bénéfices. La tâche n’était pas aisée car en plus de redresser la BMAO, le Crédit agricole devait intégrer dans le réseau de cette dernière les onze agences héritées de la BNDE. Aujourd’hui, selon la direction générale de la BMAO, neuf d’entre elles ont déjà été intégrées et il ne reste que deux agences, celles de Rabat et de Casablanca. Ces dernières deviendront des agences BMAO à part entière avant la fin de l’année. Pour les neuf autres, toutes les dispositions ont été prises : les clients ont été avisés, les imprimés changés, les chéquiers remplacés… La BMAO devra, au passage, réaliser une nouvelle augmentation de capital de l’ordre de 207 MDH pour rémunérer cet apport.
Un redressement aussi spectaculaire, s’il vient orner les galons de la nouvelle équipe, risque par contre de donner quelques remords à son ancien propriétaire, la BNDE. Cette dernière avait en effet vendu la BMAO au Crédit agricole au prix symbolique d’un dirham. A voir ce que la banque s’apprête à engranger, il y a en effet de quoi se mordre les doigts.