Blé tendre : les minotiers demandent une réduction des droits de douane

Les professionnels de la minoterie tirent la sonnette d’alarme. Selon eux, le marché risque de connaître des problèmes d’approvisionnement en blé tendre à cause des droits de douane encore élevés sur les importations. Ces derniers ont été instaurés momentanément pour permettre d’écouler la production locale de blé tendre. Mais les minotiers demandent aujourd’hui aux autorité de revenir à des droits de 50% tout au plus, du moment que la quasi-totalité des 20 millions de quintaux de blé tendre produits localement a été collectée et même usinée.