BCP et AWB ensemble en Mauritanie

Elles veulent y créer une banque commune

Attijariwafa bank et le Groupe Banques Populaires coordonnent leurs projets respectifs d’implantation en Mauritanie. En effet, selon des sources bien informées, la Banque populaire, qui avait été la première à obtenir, en 2007, l’agrément bancaire des autorités monétaires mauritaniennes, a levé momentanément le pied sur son projet en solo de création de la Banque populaire maroco-mauritanienne. Il semble que l’obtention, en avril 2008, par son concurrent immédiat, Attijariwafa bank, d’un agrément similaire, ait poussé ces institutions vers un projet commun.

Une nouvelle copie a donc été transmise à la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) qui devrait se prononcer sur la question. Il faut dire que l’implantation quasi-concomitante des deux mastodontes bancaires marocains sur un marché certes prometteur mais qui demeure encore étroit, avec un nombre de comptes bancaires ne dépassant pas les 200 000, aurait pu être malvenue, d’autant plus que la Mauritanie avait, en 2007, multiplié par six le capital minimal requis des banques à capital étranger en le fixant à 6 milliards d’ouguiyas (près de 200 MDH).

Un projet commun limitera donc la mobilisation des fonds propres par chacun des actionnaires, dans un pays où le risque politique est non négligeable. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la BCP renonce à un projet propre pour adhérer à une aventure commune avec la filiale de l’Ona.

En 2007, et après avoir travaillé plus d’un an sur la création d’un fonds touristique dont elle était le seul promoteur, la BCP s’est finalement arrimée au projet de H-Partners dont Attijariwafabank est chef de file.
Le tout, désormais, est de savoir qui des deux grandes banques sera le chef de file et qui acceptera le second rôle.