Bayt Mal Al Qods en quête de 43,7 millions de dollars

l’un de nos lecteurs s’interrogeait sur les finances de Bayt Mal Al Qods et du manque d’informations à  ce sujet. Des allégations que Wajih Hassan Ali Qacem, directeur général de Bayt Mal Al Qods, trouve infondées.

Dans notre numéro du 30 avril (rubrique Courrier), l’un de nos lecteurs s’interrogeait sur les finances de Bayt Mal Al Qods et du manque d’informations à ce sujet. Des allégations que Wajih Hassan Ali Qacem, directeur général de Bayt Mal Al Qods, trouve infondées.
M. Qacem explique ainsi que l’agence a réalisé, entre autres, plusieurs dizaines de logements pour un montant de 5 millions de dollars et une quinzaine d’écoles avec leurs équipements pour un investissement global de 3,6 millions de dollars. L’institution a, par ailleurs, pris en charge l’équipement et la réhabilitation des deux principaux hôpitaux de la ville d’Al Qods pour un montant de 820 000 dollars. Quant aux comptes financiers de l’institution, son directeur général rappelle que «les objectifs et les réalisations sont chiffrés, actualisés et régulièrement contrôlés par un audit international».
Sur le plan de la collecte des dons et contributions, les états financiers de Bayt Mal Al Qods font apparaître, selon M. Qacem, le total des sommes collectées par l’agence, l’emploi qui en a été fait, par rubrique, avec les dates correspondantes. Au 25 septembre 2003, les fonds et contributions versés à l’institution se sont élevés à 8,7 millions de dollars. Cela dit, le plus dur reste à faire car la majorité des projets (environ 90%), déjà agréés par Bayt Mal Al Qods, est toujours dans l’attente de financements. Un besoin d’autant plus pressant que lesdits projets ont trait à l’habitat et de l’éducation. Le besoin global est estimé par la direction générale de Bayt Mal Al Qods à 43,7 millions de dollars. Avis aux âmes charitables !