Barrages : bon remplissage en dépit des faibles pluies

Malgré la faible pluviométrie qui a caractérisé le pays depuis le démarrage de la campagne agricole, il y a 5 mois, le taux de remplissage des barrages du pays reste satisfaisant. Au 1er février, il s’élève à 71,2%, soit à peine 4 points de moins qu’à la même époque, il y a un an.

L’explication tient au fait que depuis maintenant 2 mois, les températures relativement fraiches réduisent le taux d’évaporation. Parmi les grands barrages, celui d’Al Massira (2,7 milliards de m3) affiche un taux de remplissage de 91,4%. A l’inverse, celui d’Al Wahda (3,7 milliards de m3) n’est rempli qu’à moitié.