Barça et Real non grata

On peut aimer le Barça et le Real de Madrid. De là  à  afficher sa passion dans un match de championnat national, il y a un pas à  ne pas franchir, conjoncture oblige.

On peut aimer le Barça et le Real de Madrid. De là à afficher sa passion dans un match de championnat national, il y a un pas à ne pas franchir, conjoncture oblige.
Samedi 4 décembre, lors du derby entre les éternels rivaux casablancais, Raja et Wydad, des supporters verts et rouges se sont vu confisquer, par les agents de contrôle postés aux portes,  drapeaux, fanions et autres articles portant les couleurs du Barça et du Real. Bien entendu, la mesure n’avait rien d’officiel mais l’on pardonnera volontiers à nos agents d’autorité cette «initiative». L’Espagne affichant une position fort hostile à l’égard du Maroc, il n’était pas (ou peu) convenable que les couleurs de ses clubs flottent dans nos stades.