Banque africaine de développement : le Maroc défend les petits pays

Lors de l’assemblée générale de la Banque africaine de développement (BAD) qui s’est tenue à Dakar les 13 et 14 mai, le Maroc a pris la défense de petits pays africains qui risquaient, par manque de moyens, de se trouver exclus du capital de la banque à la suite de l’augmentation de capital de 300% que soutenaient certains pays membres. Au terme de longues discussions, la majorité de l’assemblée a décidé de revoir à la baisse le montant de l’augmentation et de trouver des mécanismes pour aider les petits pays africains à rester dans le capital et pouvoir ainsi bénéficier des concours de la BAD.