Avis de tempête sur la pub

Avis de tempête dans le secteur de la communication. Dans un marché étroit, où près de 100 agences se partagent le gà¢teau, des pratiques jugées déloyales ont de plus en plus cours.

Avis de tempête dans le secteur de la communication. Dans un marché étroit, où près de 100 agences se partagent le gâteau, des pratiques jugées déloyales ont de plus en plus cours. C’est ce qui a poussé, mercredi 3 mars, un groupe de patrons, représentant 80% du marché, à se réunir sous la bannière de l’Union des agences conseil en communication (UACC), pour trouver une solution à ce qu’ils qualifient de dérives graves. Quel est le problème ? Il y en a trois. Le premier tient au fait que l’arrivée de centrales d’achat d’espaces publicitaires, qui se fournissent en gros chez les médias, avec des rabais allant jusqu’à 60%, et revendent forcément moins cher, a privé nombre d’agences des commissions qu’elles percevaient sur la revente d’espaces. Si l’annonceur en profite, les agences, privées d’une importante source de revenus, sont, elles, condamnées à augmenter le tarif des autres prestations. Les médias, eux, seront pris par la spirale de la baisse des tarifs au lieu de mettre en avant la qualité de leurs supports.
Second problème, celui des médias. L’UACC pointe du doigt les afficheurs, qui démarchent directement le client sans passer par l’agence. Où est le mal ? Dans le tarif justement, puisque le prix proposé est dégraissé de la commission d’agence habituellement servie. Résultat, l’agence qui est censée jouer auprès de l’annonceur le rôle de conseiller en médias (choix, planning de publicité…) propose à son client un prix plus élevé.
Troisième problème, enfin,celui des «spéculatives». Lorsqu’un annonceur décide de mettre en compétition plusieurs agences sur une campagne, les perdants ne sont pas indemnisés alors que, souvent, ils ont planché pendant des jours sur une stratégie de communication et même sur la création visuelle.
Bref, pour l’UACC, il est temps de clarifier les règles du jeu pour le secteur. Au cours des jours à venir, des réunions seront tenues avec les médias à ce sujet