Audit social au ministère des finances

les fonctionnaires sondés au mois de septembre

Les études de climat social sont devenues à la mode dans les entreprises et la fièvre a même gagné l’administration. C’est ainsi que le ministère des finances vient de lancer un appel d’offres pour sélectionner un cabinet d’études qui devra réaliser une enquête pour mesurer le taux de satisfaction en interne du personnel, son niveau de connaissance des grands projets du ministère et l’évaluation qu’il en fait. La démarche est assurément nouvelle dans l’administration sachant que la gestion des ressources humaines n’est pas encore fortement ancrée dans la Fonction publique.

Dans une note accompagnant l’appel d’offres, le ministère souligne en effet qu’il est «primordial de consulter systématiquement le personnel pour s’assurer de son adhésion aux chantiers de réformes et de son degré de satisfaction quant aux conditions de travail, mais aussi pour connaître ses attentes».

L’enquête devra, à ce titre, faire un zoom sur trois questions centrales, à savoir la refonte récente des modes de gestion de la dépense publique, la redistribution des rôles entre la Trésorerie générale du Royaume (TGR) et la direction générale des impôts (DGI) en matière de recouvrement et, enfin, l’appréciation que font les fonctionnaires du ministère, des méthodes utilisées en matière de GRH et de gestion des carrières… Bref, c’est véritablement à un audit social que devra se livrer le ministère des finances.

La tâche ne sera pas facile car le consultant disposera d’une durée de six mois seulement pour sonder les fonctionnaires aussi bien au niveau central qu’au niveau des régions. Le cabinet d’études, qui sera en principe désigné en septembre prochain (l’ouverture des plis étant prévue le 4 septembre), devra rendre sa copie au mois de mars 2008.