Audiovisuel : la redevance pour l’exploitation des licences toujours en suspens

Les membres de la Haute autorité pour la communication audiovisuelle (HACA) ne se sont toujours pas mis d’accord sur le niveau de la contrepartie financière que devront verser les opérateurs (TV et radio privées)

Les membres de la Haute autorité pour la communication audiovisuelle (HACA) ne se sont toujours pas mis d’accord sur le niveau de la contrepartie financière que devront verser les opérateurs (TV et radio privées) pour l’exploitation de leurs licences, comme il est stipulé dans l’article 26 de la loi. Certains membres sont d’avis de fixer des montants symboliques tandis que d’autres penchent pour des niveaux plus importants.