Après les taxiwomen, les femmes grutières.

Après les taxis et les poids lourds, la femme marocaine continue d’investir des domaines qui étaient jusque-là  exclusivement réservés aux hommes.

Après les taxis et les poids lourds, la femme marocaine continue d’investir des domaines qui étaient jusque-là exclusivement réservés aux hommes. On apprend ainsi qu’il y a une jeune femme de 21 ans dans la promotion de l’école des grutiers montée par le spécialiste du levage Mediaco, à Mohammédia. La première femme «grutière» sera aux commandes de bulldozers et de grues géantes dans six mois, après l’obtention de son diplôme.