«I love Marrakech»

Les hôteliers de la ville ocre n’ont pas attendu le plan d’action du ministère pour agir. Depuis quelques jours, le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech mène des actions sur le terrain pour maintenir l’image de la ville et pour fidéliser la clientèle. Les professionnels préparent déjà une brochure qui sera éditée chaque année et qui s’adresse aux MRE. Ces derniers recevront, en plus, une grille de tarifs détaillée pour l’hébergement en demi-pension comportant également des réductions ainsi que les gratuités pour enfants. A la fin 2003, une nouvelle grille sera mise en place et sera valable pour toute l’année 2004. L’opération coûtera aux professionnels quelque 500 000 DH, y compris les actions de promotion.
Après l’opération 200 000 roses offertes aux touristes, la ville s’apprête à lancer une opération similaire et tout aussi originale: 15 000 porte-monnaies en cuir marrakchis avec l’inscription «I love Marrakech» vont être distribués aux visiteurs étrangers. Coût de l’opération : 120 000 DH
Et pour boucler la boucle, Marrakech a tout fait pour être présente au Salon de Deauville, en France, qui se tiendra à fin septembre 2003 à travers un stand-villa où seront offerts 1000 repas. Le voyagiste français FRAM, très présent à Marrakech, a déjà donné son accord pour y tenir le premier jour du Salon une conférence de presse à laquelle seront conviés une soixantaine de journalistes français. L’opération Deauville coûtera près de 500 000 DH.
Au-delà de leur impact, ces actions sont la preuve que les professionnels peuvent (et doivent) se prendre en charge et sont en mesure de trouver de bonnes idées, parfois même meilleures que celles du ministère. Les autres villes devraient prendre exemple sur Marrakech.