Aherdane veut du temps pour ses mémoires

Info ou intox ? De source interne au Mouvement populaire, l’on apprend que Mahjoubi Aherdane a exprimé le souhait de s’éloigner de la gestion quotidienne du Mouvement populaire pour se consacrer à… ses mémoires, et à sa peinture. Spécialiste des faux départs en retraite, le patriarche haraki se prépare-t-il à surprendre son entourage de nouveau ?


Contacté à ce sujet par La Vie éco, le concerné a bel et bien confirmé la nouvelle. Au sein du parti, l’on indique même que Mahjoubi Aherdane est aujourd’hui occupé à mettre en place le fameux «Conseil des sages» du Mouvement populaire, une structure dont la décision de création remonte à quelques mois, taillée sur mesure pour lui, dans le but de lui permettre de se retirer du jeu tout en gardant un œil sur le parti.


Officiellement, ce conseil des sages aura pour mission de veiller au respect des orientations du parti, tout en jouant le rôle de comité de réflexion, d’orientation, d’assistance en cas de litige entre militants. Pas d’illusions toutefois, le changement ne devrait nullement réduire l’influence du vieil amghar au sein du Mouvement populaire, bien au contraire.


Avec la direction du nouvel organe, Aherdane cumulera deux mandats puisqu’il pourra rester président du parti jusqu’au prochain congrès… en 2010. En effet, le règlement intérieur du MP ne prévoit pas de contradictions à ce sujet. Président, peintre, écrivain et chef de sages donc.