«Goud», en attendant «Nichane»

Condamné à deux mois d’interdiction, le magazine arabophone Nichane, n’a pas baissé les bras pour autant. La rédaction de l’hebdomadaire a en effet décidé de publier huit pages qui seront encartées dans le numéro du samedi 27 janvier de l’autre magazine du groupe, TelQuel. Pour ce mini-magazine, la direction de Nichane a choisi un autre nom original : Goud (qui dans l’arabe dialectal est synonyme de nichane). Au menu, chroniques, informations croustillantes et le récit de la rédaction sur les dernières semaines d’interdiction et de procès. Goud sera publié chaque semaine en attendant le 17 mars prochain, date de la reprise officielle de la diffusion publique de Nichane.