Aggravation du déficit commercial de 12,6% à fin septembre 2018

Le déficit commercial s’est aggravé de 12,6%, à plus de 85,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2018, contre 76,2 MMDH durant la même période un an auparavant, révèle l’Office des changes.

Le déficit commercial poursuit son creusement. A fin septembre 2018, il s’est situé à 85,8 milliards de dirhams contre 76,2 milliards de dirhams durant la même période un an auparavant.

D’après l’Office des changes, cette aggravation de 12.6% est due à un accroissement des importations (+31,39 milliards de dirhams) plus important que celui des exportations (+21,81 milliards de dirhams). Le taux de couverture s’est établi à 77,7% au lieu de 78,4% un an auparavant, explique l’Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs de septembre 2018.

L’augmentation des importations est imputable notamment à la progression des achats de produits énergétiques (+19,6%), de produits bruts (19,1%), de biens d’équipement (10%) et de produits alimentaires (8,5%), ainsi que de produits finis de consommation (+6,8%), précise la même source.

Les exportations ont enregistré également une hausse de 7,9% à plus de 298,2 milliards de dirhams à fin septembre 2018, relève l’Office des changes.

Une performance due à l’accroissement des exportations de tous les secteurs, essentiellement celui des phosphates et dérivés (+16,8%), de l’automobile (+14,7%), de l’aéronautique (+14%) et de l’agriculture et agro-alimentaire (+6,3%).

(Avec MAP)