«Centre de formation ?» Je passe

Le ministère de l’équipement devra jouer les prolongations. Les appels d’offres pour la construction de neuf centres de formation en football, déclarés infructueux une première fois en 2006, puis relancés une deuxième fois, n’attirent pas grand monde. Seuls trois centres sur les neuf viennent de trouver preneur, à savoir ceux de Safi, El Jadida et Oujda. Pour les six autres, prévus à Meknès, Khémisset, Tétouan, Tanger, Khouribga et Casablanca, les entreprises de BTP ne se sont pas bousculées au portillon. Et c’est la raison pour laquelle le ministère de l’équipement, maître d’œuvre de ces projets, a décidé finalement de procéder par le gré à gré. Ces centres ont été programmés dans le cadre du contrat-programme signé, il y a plus de deux ans, entre la Fédération de football, le gouvernement et les collectivités locales.