Accord de pêche : le Maroc en a plus besoin que l’Espagne

accord de pêche avec l’Europe, et l’Espagne en particulier, est le meilleur moyen pour stimuler les entreprises marocaines du secteur. En 1999, les armateurs marocains, qui ne voulaient pas que l’accord soit renouvelé, disaient qu’après le départ de la flotte espagnole, le secteur se porterait mieux. Depuis, et comme vous l’avez dit dans votre article publié le 8 octobre, rien n’a changé. Pis, le secteur est aujourd’hui presque en faillite. Le comble est que ces messieurs de la pêche continuent de mener un train de vie anormalement élevé. Décidément nos chefs d’entreprises confondent tous la caisse de l’entreprise avec leur poche. Un accord de pêche bien étudié est la meilleure façon de les pousser à moderniser leur gestion .