Accord d’Agadir : une cellule technique pour suivre et développer les échanges entre les pays signataires

Un protocole d’accord vient d’être publié au B.O. pour la mise en place d’une cellule technique en vue de suivre et développer les échanges commerciaux entre les pays signataires de l’Accord d’Agadir, à savoir le Maroc, la Tunisie, la Jordanie et l’Egypte. Cette entité aura son siège de façon permanente à Amman.

Elle aura plusieurs missions, dont la collecte d’informations et la réalisation d’études sur l’exécution de l’accord, le contrôle des procédures douanières des opérations effectuées entre les pays signataires, la vérification des spécifications et normes des produits échangés… La cellule sera chapeautée par la commission des ministres des affaires étrangères des quatre pays qui désigneront un directeur exécutif pour une durée de trois ans non renouvelable. Elle sera financée par des contributions des pays membres.