Abbas El Fassi prépare sa feuille de route

elle sera prête d’ici à  un mois

Du retard pour la feuille de route globale du gouvernement. Initialement, les ministres devaient remettre leurs plans d’actions détaillés à la Primature au plus tard dans la première semaine de janvier. Ces plans d’actions, demandés au mois de novembre, déjà, seront retra- vaillés par les équipes de Abbas El Fassi en vue de «décliner en objectifs, mesures et délais la déclaration faite devant le Parlement par le Premier ministre en octobre dernier», explique-t-on.

A la Primature, on apprend, toutefois, que ce plan ne sera pas prêt avant la mi-février voire début mars. La raison en est que certains départements n’ont pu remettre leur copie à temps tandis que d’autres ont été invités à revoir la leur.

Explication, pour pouvoir présenter un document comportant des actions concrètes, détaillées et, surtout, chiffrées, il faudra procéder à un travail de compilation et d’homogénéisation. Un exercice qui apparemment «demandera plus de temps qu’on ne le pensait», reconnaît un proche du Premier ministre. Non seulement à cause des retardataires mais également parce que, comme le fait remarquer un haut responsable au passage, la qualité et les standards du travail rendu ne sont pas les mêmes pour tous.

Toujours est-il que le travail est aujourd’hui en marche. Les plans d’actions de tous les ministères seront, nous dit-on, fusionnés dans une méga-matrice qui, une fois validée, servira de feuille de route. Cette dernière fera-t-elle l’objet d’une communication particulière ? «Pas spécialement», répond-on à la Primature.